🚧 Puisque vous avez dĂ©cidĂ© de faire construire votre maison, et comme vous avez optĂ© pour une maison avec un Ă©tage, un choix important s’impose : pour quel type d’escalier allez-vous opter ? Droit, tournant une fois ou deux fois, en « colimaçon »… Il existe de nombreuses possibilitĂ©s de forme et de style.
Voyons ensemble par oĂą commencer.

Les contraintes

Un escalier un-quart tournant en bois avec contre-marchesÉvidemment, il faut prendre en considération le style de votre maison et celui de votre intérieur, en accord avec vos goûts. Cependant, certaines contraintes sont à retenir dès le début de la réflexion afin de prioriser le confort et la praticité. En effet, vous ne ferez jamais passer un matelas deux personnes par un escalier hélicoïdal, par contre un escalier droit occupe une place très importante dans une pièce ou un dégagement.

Il faut donc prendre en compte l’espace dont vous disposez pour l’escalier lui mĂŞme, c’est Ă  dire la dimension et l’emplacement de votre trĂ©mie, ainsi que la pièce d’oĂą il part et celle oĂą il arrive. Sur la base de ces informations, votre choix s’orientera vers trois grandes catĂ©gories d’escalier :

l’escalier droit

De loin le plus simple Ă  installer et le plus Ă©conomique, un escalier droit est aussi le plus confortable mais le plus encombrant ! A moins de prĂ©fĂ©rer une pente raide (type « échelle de meunier ») il faut prĂ©voir un encombrement au sol du rez-de-chaussĂ©e de plus de 3 mètres linĂ©aires sur environ 1 mètre de large, pour une trĂ©mie de près de 3 mètres… Cet espace peut ĂŞtre rĂ©duit en redressant la pente de l’escalier, mais il deviendra alors plus raide, plus ardu Ă  gravir. Cette option est Ă  rĂ©server pour un escalier que l’on n’empruntera pas plusieurs fois par jour, par exemple pour atteindre un comble ou une mezzanine de couchage.

Les matériaux et les styles possibles pour un escalier droit sont nombreux et parfaitement adaptables à toutes les architectures et les goûts.

l’escalier tournant

Un escalier helicoidalCe type d’escalier est plus Ă©conomique en espace que l’escalier droit. En effet, la dimension de la trĂ©mie dĂ©passera Ă  peine les 2 mètres dans les deux directions. Vous pouvez le choisir avec deux volĂ©es de marches (ÂĽ tournant) ou avec trois volĂ©es de marches (½ tournant). Ce dernier sera encore moins gourmand en espace.

Si la place n’est pas une contrainte, vous pouvez Ă©quiper ces deux types d’escalier d’un ou deux paliers de repos. Il ne restera plus qu’Ă  faire le choix du matĂ©riaux et du style d’escalier qui vous convient. Cette fois aussi, le choix est vaste.

l’escalier hĂ©licoĂŻdal

C’est peut-ĂŞtre le modèle le plus tendance : très Ă©lĂ©gant et peu encombrant, c’est aussi le plus contraignant au quotidien. Inutile d’envisager de passer des meubles et autres objets volumineux via ce type d’escalier ! Il doit ĂŞtre rĂ©servĂ© pour proposer un second accès Ă  votre Ă©tage. C’est alors l’occasion de jouer la carte de l’esthĂ©tisme, et il faut reconnaĂ®tre que sa forme s’y prĂŞte tout Ă  fait. En fer forgĂ©, en fonte et bois, suspendu au plafond, l’escalier en « colimaçon » donne la part belle Ă  l’imaginaire…

Question matière…

Les matĂ©riaux constituant un escalier sont souvent fonction de son emplacement et de son usage plus ou moins frĂ©quent, mais Ă©videmment aussi de l’esthĂ©tisme que vous recherchez.

C’est certainement le bois qui reste le matĂ©riaux le plus populaire. Il s’accorde avec tous types de dĂ©corations et de styles, que l’on soit dans une architecture contemporaine ou traditionnelle. Evidemment, l’essence du bois utilisĂ©e dĂ©terminera aussi le style de la structure et les conditions de son entretien.

L’escalier en bĂ©ton, d’une mise en Ĺ“uvre plus complexe, est aussi le plus Ă©conomique. Il prĂ©sente l’avantage de permettre plus de possibilitĂ©s en matière de dĂ©coration (pierre, carrelage, moquette, etc.) et d’ĂŞtre d’un entretien plus simple que le bois.

Plus coĂ»teux, l’acier convient comme le bois Ă  tous type d’environnement et prĂ©sente l’avantage d’un certain gain de place et d’un effet lĂ©ger surtout avec l’absence de contremarche. Il peut cependant se rĂ©vĂ©ler plus « sonore » au quotidien…

Enfin, on pensera aussi au verre dont la transparence offrira une luminosité et un style très moderne à votre intérieur.

…et style

Un escalier en bois avec limon central mĂ©talliqueIl est clair que les matĂ©riaux constitutifs de votre escalier vont induire le style de celui-ci, mais c’est son design qui va marquer l’esprit. La forme de l’escalier est bien sĂ»r prĂ©pondĂ©rante, mais c’est son agencement qui fera toute la diffĂ©rence. Vous pouvez faire le choix d’un escalier Ă  limon central ou Ă  crĂ©maillère, avec une main courante (ou rampe) d’un matĂ©riau diffĂ©rent (verre, mĂ©tal, corde,etc.) ou mĂŞme sans main courante, de prĂ©fĂ©rer un escalier avec ou sans contremarche… Les variantes sont nombreuses et peuvent transformer un Ă©lĂ©ment d’architecture basique en pièce unique de dĂ©coration. Pensez aussi Ă  l’astuce « gain de place » en utilisant l’espace vide laissĂ© sous votre escalier pour y loger un coin bureau ou un ensemble de rangements. Pour ces derniers, les idĂ©es ne manquent pas, du simple placard au jeu de tiroirs dans les contremarches, en passant par des marches avec charnières pour former des coffres ou Ă  la bibliothèque encastrĂ©e.

C’est parfois aussi la situation qui force le style. Les contraintes liĂ©es Ă  l’espace disponible pour installer un escalier ou Ă  la hauteur de dĂ©nivelĂ© obligent forcĂ©ment Ă  faire certains choix dans la forme de la structure.

Enfin, laissez libre court à votre imagination et inventez votre propre escalier à la forme unique, ondulée ou évasée, un escalier suspendu ou sur console, en mélangeant les matériaux et les styles. Offrez à votre maison un escalier qui la mettra en valeur !

Lexique :

Trémie : ouverture dans le plafond destinée à recevoir l’arrivée de l’escalier.

Quart tournant (¼ tournant) : escalier tournant à 90°.

Demi tournant ou deux-quart tournant : escalier tournant 2 fois à 90°.

Contremarche : partie verticale entre deux marches, absente par exemple dans les Ă©chelles de meunier.

Échappée : hauteur de passage, prise verticalement entre la marche et la partie inférieure du plancher (mini : 1,90 m ; généralement : 2,10 m).

Images : Groupe Riaux – Mauges Escaliers

Publicités